Technologies Orbite inc., établit la nouvelle référence pour les technologies de production

Technologie révolutionnaire solutionnant les inefficiences des procédés traditionnels.
Le procédé d’Orbite extrait tous les éléments de valeur d’une grande variété de matières premières, y compris les déchets industriels. Ceci diffère grandement de latransformation traditionnelle des ressources, laquelle n’extrait typiquement qu’un ou très peu d’éléments de valeur rejetant du coup le reste de la valeur avec les résidus. Un bon exemple est le procédé de Bayer, qui est la méthode d’extraction traditionnelle d’alumine de la bauxite. Ce procédé, quiest demeuré pratiquement inchangé depuis son apparition dans les années 1880, ne permet que l’extraction d’alumine. Cependant, la bauxite contient typiquement de la silice, du fer, du manganèse du titane et du zirconium et peut contenir plus de 20 autres éléments, incluant les terres rares et les métaux rares. Le procédé de Bayer rejette ces éléments de valeur dans les boues rouges. Le procédé d’Orbite change la donne, car il a la capacité d’extraire toute cette valeur, ne générant qu’une faible proportion de résidus inertes.
Monétisation des déchets : transformer des passifs en actifs.
L’industrie de de transformation de minerai est inefficiente et génère des déchets, tels les boues rouges, les cendres volantes et les résidus miniers. Ces déchets nécessitent d’énormes bassins d’entreposage et, chaque année, des quantités importantes de ceux-ci sont générées, partout dans le monde. À ce jour, les moyens pour réutiliser et remédier ces déchets de façon viable sont limités. Le taux d’adoption des technologies de remédiation dépend souvent des incitatifs économiques et ceux prévus par la législation. Ceci crée des incertitudes considérables (et si la législation devait changer à l’arrivée d’une nouvelle administration? Ces incitatifs s’appliqueront pendant combien de temps?). La rentabilité économique du procédé d’Orbite n’est pas tributaire de la présence de législation ou d’incitatifs. La Société s’attend à ce que ses usines proposées seront rentables de façon indépendante résultant de la vente d’une vaste gamme de produits extraits de déchets. Ceci est un puissant argument économique pour lespropriétaires de ces déchets. Orbite transforme en actif ce qui est considéré comme un passif économique et environnemental. Bref, le procédéd’Orbitepeutmonétiser les déchets.
Orbite offre une solution aux problèmes d’approvisionnement en terres rares et en métaux rares.
Les caractéristiques inhabituelles des terres rares et des métaux rares ont permis l’émergence d’applications de plus en plus critiques dans les industries des appareils électroniques et de l’énergie. Les coûts généralement élevés associés à l’extraction et la séparation de ces matériaux, de pair avec la position dominante de la Chine comme source d’approvisionnement, ont entraîné des incertitudes grandissantes en ce qui a trait à la disponibilité à long terme à ces matériaux stratégiques. Plusieurs de ces matériaux se retrouvent dans les boues rouges et les cendres volantes, ainsi que dans les gisements d’Orbite au Québec. La Société a donc le potentiel de devenir un jouer clé dans ce secteur, grâce à sa technologie pouvant extraire tous ces matériaux et ce, à des hauts niveaux de pureté.
Intérêt de collaboration marqué de la part de joueurs importants de l’industrie, tels Veolia et Glencore.
Le procédé d’Orbite est reconnu mondialement. Des entreprises intéressées par notre technologie nous approchent régulièrement. Dans plusieurs cas, ces entreprises ont démontré un intérêt à créer un partenariat de commercialisation. Nous avons un accord d’approvisionnement contraignant de 10 ans avec Glencore pour l’acquisition de 100% de l’alumine métallurgique provenant de notre usine d’alumine métallurgique projetée. Cependant, l’intérêt démontré par Glencoreest plus important et nous désirons initier des discussions afin développer un partenariat plus approfondi. Il en va de même avec la monétisation des déchets, domaine dans lequel nous avons reçus plusieurs manifestations d’intérêt et sommes présentement en discussions avec Veolia afin de transformer notre entente de collaboration en partenariat formel.
Dépôts significatifs d’argile alumineuse ( > 1 milliard de tonnes) contenant aussi des quantités substantielles de terres rares et métaux rares.
Notre dépôt phare de Grande-Vallée contient approximativement 1 milliard de tonnes d’argile alumineuse ayant une concentration moyenne d’alumine de 23.13%. Par ailleurs, le site contient des quantités absolues substantielles de terre rares et métaux rares. Bien que les minéraux de base soient notre troisième priorité après le HPA et la monétisation de déchets, cela constitue une opportunité très significative pour Orbite et procure une visibilité sur la création de valeur à long terme.
Éventail de produits de spécialité à grande valeur.
Initialement dédiée et ciblée sur l’alumine de haute pureté, un produit niche à forte valeur ajoutée utilisé pour des applications spécialisées dans les lumières DEL, les écrans d’appareils électroniques, les batteries Li-ion, Orbite entend élargir son éventail de produits avec des produits hautement recherchés, tels le scandium, les métaux rares et les terres rares. En bâtissant un portefeuille exhaustif de produits spécialisés, Orbite possède le potentiel de devenir un fournisseur de premier plan de matériaux critiques pour les technologies émergentes importantes liés au domaine de l’électronique, de l’énergie et d’autres secteurs stratégiques.

Stratégie

Notre stratégie vise l’atteinte d’une production à l’échelle commerciale le plus rapidement possible pour nos trois secteurs d’activité.

Plus de détails >

Fichiers médias

Cliquez ici pour accéder aux archives média d’Orbite

Plus de détails >