Alumine de haute pureté

HPA

Orbite termine actuellement la construction de son usine de production d’alumine de haute pureté à Cap-Chat, au Québec; cette usine aura une capacité initiale de trois tonnes par jour. Orbite a l’intention d’y produire une gamme étendue de produits HPA personnalisés qui pourront être utilisés dans une variété d’applications. Au début, Orbite produira de l’alumine alpha.

 

Caractéristiques du produit

Produits de pureté et de qualité uniformes

Degrés de pureté de 4N à 5N

Densité de 0,4 g/cm3 à 3,2 g/cm3

Distribution granulométrique allant de d50 de 0,5 à 35 micron pour la poudre

Géométrie personnalisable de matériel fritté et densifié

 
 

Contrôle de la qualité

Orbite s’engage à livrer des produits de qualité uniforme conformément aux spécifications du marché et adaptés aux procédés de ses clients. À son Centre de développement technologique (CDT), Orbite a développé un savoir-faire exclusif en caractérisation de produit, bien au-delà de tout ce qui est disponible dans les laboratoires commerciaux.

 

Alumine de haute pureté

(HPA)

On définit généralement l’alumine de haute pureté (HPA) comme étant de l’alumine avec un degré de pureté supérieur à 99,99 % (4N).

Dans notre Centre de développement technologique (CDT), nous personnalisons notre gamme de produits HPA pour répondre aux exigences d’applications précises du marché. L’alumine se présente sous diverses formes cristallines, les plus courantes en termes d’applications étant les variétés alpha et gamma. La HPA alpha est employée dans les applications servant à la fabrication de saphir artificiel, les revêtements, les céramiques et les séparateurs de batteries au lithium ionique; c’est la forme que produira Orbite initialement. La HPA gamma est hautement poreuse et est utilisée principalement dans des applications catalytiques.

Pour plus de détails sur notre gamme de produits HPA ainsi que nos options de personnalisation, communiquez avec Yves Noël au 514 744-6264, poste 105 ou par courriel à ynoel@orbitetech.com.

 

Plus de détails >
 

Terres rares et métaux rares

(ETR et MR)

Les terres rares et les métaux rares, tels que le gallium, le scandium, le dysprosium, le praséodyme, l’yttrium et le néodyme, sont devenus de plus en plus critiques à la viabilité d’appareils technologiques.

Les propriétés magnétiques, électriques et physiques de ces matières permettent l’avènement de technologies innovantes dans une gamme d’applications en croissance. Bien que la production de terres rares, à près de 115 000 tonnes pour l’année 2014*, soit relativement faible, ces matières revêtent une importance critique pour certains secteurs clés valant plus de 4,8 billions de dollars*.

* Source: Le réseau canadien des éléments de terres rares (CREEN)

Plus de détails >